Utopia


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sexe et TCA/Depression.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Last.blessing
Linked by Fate Wolf.
[♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ]

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 16/10/2010

Feuille de personnage
Etoiles collectees:
0/100  (0/100)
Informations sur votre personnage:

MessageSujet: Sexe et TCA/Depression.   Dim 17 Oct - 2:13


    Sexe et depression

    La dépression peut affecter tous les aspects de votre vie, en particulier lorsque vous vivez en couple. Comprenez par là que la dépression peut avoir des conséquences sur votre vie sexuelle et diminuer votre libido. Tout comme la dépression, le désir sexuel démarre par l'activité de certains neurotransmetteurs dans notre cerveau. Le problème est que la dépression peut créer des déséquilibres dans les neurotransmetteurs qui déclenchent le désir et donc provoquer des changements dans le plaisir et le désir ressentis lors des relations sexuelle. Les effets que peut avoir la dépression sur votre activité sexuelle sont les suivant:
    - Baisse du désir sexuel
    - Problèmes d'érection
    - Diminution du plaisir pendant l'acte
    - Incapacité à atteindre l'orgasme

    Dépression et performance sexuelle

    D'un point de vue médical, il est clair que la dépression affecte l'ensemble des mécanismes biologiques de notre corps en les ralentissant et en ayant un impact la façon dont ils fonctionnent. Les personnes qui sont dépressives ont donc parfois tendance à ne plus prendre de plaisir dans leurs relations sexuelles voire même à perdre toute envie d'en avoir.
    Chez les hommes, la dépression peut leur donner l'impression d'être dans un état de fatigue générale qui va diminuer leur libido et conduire à des problèmes d'érection.
    Chez les femmes, la dépression peut avoir comme conséquence la diminution de leur plaisir dans leurs rapports sexuels et à des difficultés à ressentir un orgasme.
    Heureusement pour l'humanité, ces symptômes disparaissent au fur et à mesure que la dépression disparaît. Le regain d'activité et d'intérêt pour le sexe est même l'un des premiers signes que les choses vont mieux.

    Sexe, dépression et antidépresseurs

    Même si les antidépresseurs peuvent se révéler très efficaces pour guérir de la dépression, beaucoup d'entre eux peuvent avoir des effets secondaires indésirables, en particulier la diminution de la libido et du plaisir pendant les relations sexuelles. Par exemple chez les femmes les antidépresseurs peuvent diminuer la sensation de plaisir pendant l'amour et rendre l'orgasme impossible. D'une façon générale, les antidépresseurs peuvent couper toute envie d'initier ou de rechercher des relations sexuelles dans le couple. Pour la personne qui souffre de dépression dans le couple, cette perte de libido peut avoir pour conséquence de diminuer la confiance en soi et donc ralentir la guérison de la dépression.
    On estime qu'un tiers des personnes qui prennent des antidépresseurs pour soigner leur dépression ont des difficultés à ressentir du désir ou à atteindre l'orgasme. Chez les hommes, certains antidépresseurs peuvent ainsi empêcher d'avoir une érection "normale".
    Enfin, les effets des antidépresseurs sur les relations sexuelles varient en fonction de leur dosage. Dans tous les cas, n'essayez pas de changer vous-même votre quantité d'antidépresseurs pour essayer d'en réduire leurs effets. A la place, consultez votre médecin pour qu'il vous oriente dans les traitements qui existent pour améliorer la situation, comme par exemple changer d'antidépresseur pour un autre ayant moins d'effet secondaire sur votre désir sexuel.

    Citation :
    Sexologie specialisee pour les TCA's.

    Cette consultation s’adresse spécifiquement aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaires et de troubles de la sexualité. L’expérience clinique montre clairement que les personnes souffrant de TCA, quelle que soit la durée ou l’évolution de la maladie, ont plus de difficultés par rapport à la sexualité que la moyenne de la population. Les premiers résultats statistiques de l’étude « Sexualité et troubles du comportement alimentaire » que j’ai lancée en 2009 et qui continue à ce jour semblent le corroborer particulièrement.

    En effet, tout semble démontrer que la sexualité des personnes souffrant que ce soit d’anorexie, de boulimie, de compulsions alimentaires est particulièrement touchée par la maladie, même quand les symptômes ont diminué, voire disparu. On peut même postuler que ces symptômes touchant la vie sociale, affective et sexuelle constituent le dernier refuge de la maladie. Ces personnes même considérées comme guéries au point de vue de la symptomatologie alimentaire ne jouissent pas pour autant d’une « santé sexuelle » au sens défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) entre 1972 et 1975 soit :

    Une capacité de jouir et de contrôler le comportement sexuel et reproductif en accord avec l'éthique personnelle et sociale.
    Une délivrance de la peur, de la honte, de la culpabilisation, des fausses croyances et des autres facteurs psychologiques pouvant inhiber la réponse sexuelle et interférer sur les relations sexuelles.
    la santé reproductive, nécessitant une absence de troubles, de dysfonctions organiques, de maladies ou d'insuffisances susceptibles d'interférer avec la fonction sexuelle et reproductive.
    Ces trois points fondamentaux doivent être compris, selon l'OMS, comme étant des droits de l'individu et des devoirs de la société à leur égard.



    La question de l’abord de la sexualité par les personnes atteintes de TCA est une question relativement nouvelle dans le champ thérapeutique, que ce soit dans le domaine de la lutte contre les troubles alimentaires ou de la sexologie générale. En effet, l’accent a d’abord été porté sur la question de la survie et la continuation des nécessités vitales des sujets atteints de troubles alimentaires. La sexualité ayant la caractéristique paradoxale de ne pas être strictement nécessaire à la survie de l’individu, même si elle l’est à celle de l’espèce, la question de la sexualité avait été largement négligée dans l’abord thérapeutique des TCA. Maintenant que les progrès de la science médicale ont limité les risques vitaux pour les TCA mais aussi fourni à beaucoup de patients la possibilité de mener une vie autonome, la question de la qualité de vie de ceux-ci reste à poser de manière beaucoup plus fine.

    Pour cela, la première consultation spécialisée de sexologie pour les personnes souffrant de troubles alimentaires a été mise en place. Celle-ci se fonde sur une double compétence en sexologie et sur les troubles alimentaires. L’approche sexologique générale manque le plus souvent d’une solide expérience des problèmes spécifiques posés par les symptômes des troubles alimentaires alors que les thérapeutes spécialisés dans les TCA ne possèdent que rarement voire exceptionnellement une compétence sexologique.

    En effet, la spécificité des symptômes alimentaires nécessite une connaissance approfondie des peurs et des angoisses des sujets souffrant de TCA et de leurs conséquences sur la sexualité. Le travail sur les parties les plus intimes de l’histoire sexuelle et psycho-affective de la personne nécessite tact et franchise de la part de tous. Ceci d’autant plus que le vécu de la sexualité est généralement un sujet sensible, parfois traumatique, pour les personnes souffrant de TCA.

    Par J.M Huet diplome de sexologie a l'universite de Paris V.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.forum-motion.com
fanfan
Brave Wolf. [♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mar 19 Oct - 8:59

Il y a un point qui n'a pas été souligné où j'ai lu trop vite, c'est que la plupart des gens atteints de tcas ont été victimes d'attouchement sexuels
cette donnée peut avoir été refoulée et ne sortir qu'au cours d'un très long travail analytique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dung Beetle
Nimble Wolf. [♥ ♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 23
Localisation : Banlieue parisienne / Picardie.

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mar 19 Oct - 9:01

fanfan a écrit:
cette donnée peut avoir été refoulée et ne sortir qu'au cours d'un très long travail analytique

Mon Dieu oui. Après de longues, longues, longues années de recherches et autres fouilles archéologiques dans une pyramide minée de pièges.


Dernière édition par Dung Beetle le Jeu 21 Oct - 3:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://that-s--all--folks.skyrock.com/
fanfan
Brave Wolf. [♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mar 19 Oct - 9:11

j'apprécie ton ton humoristique, mais ce n'est pas si évident de s'avouer ou de dire on m'a violé ou violenté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gourm
Young Wolf. [♥ ♥]
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 32
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mar 19 Oct - 11:02

moi c'est surtout la dépression plus que les tcas qui font baisser la libido...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dung Beetle
Nimble Wolf. [♥ ♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 23
Localisation : Banlieue parisienne / Picardie.

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mer 20 Oct - 8:22

fanfan a écrit:
j'apprécie ton ton humoristique, mais ce n'est pas si évident de s'avouer ou de dire on m'a violé ou violenté...

Non non, ce n'est pas de l'humour. Je sais ce que c'est. C'était une métaphore, pas une blague.


Dernière édition par Dung Beetle le Jeu 21 Oct - 3:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://that-s--all--folks.skyrock.com/
fanfan
Brave Wolf. [♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mer 20 Oct - 10:00

pardon, la métaphore n'était pas évidente en soi.
Et, tu sais à quel point ce sujet me touche de près, des années après, la blessure demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métaphore
Nimble Wolf. [♥ ♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 23
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mer 20 Oct - 11:28

Moi j'suis vierge et limite des fois j'ai honte.
Je sais que l'âge moyen du premier rapport et blablabla c'est 17 ans, j'ai 16 ans, mais je suis jamais vraiment "sortie" avec quelqu'un, tout simplement parce que chuis moche. Et accessoirement grosse --'
N'empêche j'me demande quand est-ce qu'un garçon va vouloir de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lullaby
Nimble Wolf. [♥ ♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 367
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 25
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Mer 20 Oct - 12:29

Perso , j'ai déjà été tripotée par Barbu (avec mon accord , disons . Sur le moment , j'y pensais pas , et après coup , je me frappais ou m'insultais , et j'ai fini par demander d'arrêter) , maintenant , dès que je pense à ça , je deviens hystérique , je pleure , je me frappe , griffe et me traite de salope pas possible . C'est déjà très dur à écrire tellement j'ai honte de moi. Je ne supporte pas qu'on me touche .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dung Beetle
Nimble Wolf. [♥ ♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 23
Localisation : Banlieue parisienne / Picardie.

MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   Jeu 21 Oct - 3:22

fanfan a écrit:
pardon, la métaphore n'était pas évidente en soi.
Et, tu sais à quel point ce sujet me touche de près, des années après, la blessure demeure.

Je suis désolée. Je suis aussi touchée de près.
Mais bon, dans mon cas c'est quelque chose de secondaire, je n'y pense jamais, ça ne me vient pas spontanément à l'esprit. C'est seulement quand on en parle que je m'en rappelle, ça fait un peu mal et puis ça passe. Je me rends compte que c'est une sorte de "refoulement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://that-s--all--folks.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sexe et TCA/Depression.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sexe et TCA/Depression.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utopia :: [»] SECTION INFORMATIONS SUR LA MALADIE. [«] :: ♥ Fiches pratique.-
Sauter vers: