Utopia


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Phobies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Last.blessing
Linked by Fate Wolf.
[♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ]

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 16/10/2010

Feuille de personnage
Etoiles collectees:
0/100  (0/100)
Informations sur votre personnage:

MessageSujet: Les Phobies.   Dim 17 Oct - 2:14

PHOBIE SCOLAIRE

    Ils ne sont ni paresseux, ni «décrocheurs d'école» mais ne peuvent plus se rendre en cours parce qu'ils ressentent une angoisse terrible liée à l'établissement (école, collège, lycée, fac) et à l'environnement scolaire. Ces élèves aiment les études mais sont victimes de «phobie scolaire». Ce trouble anxieux encore méconnu peut avoir des conséquences dramatiques.

    Qu'est-ce que la phobie scolaire ?

    La phobie scolaire est à différencier de l’angoisse de séparation du petit enfant à l’école maternelle, ou encore de l’absentéisme et du refus scolaire de l’adolescent où la réaction d’anxiété n'est pas présente. C'est une vraie phobie liée à la scolarité. Elle touche les garçons comme les filles, le plus souvent à l'adolescence mais cela peut aussi atteindre de jeunes enfants ou même des étudiants.

    Qui est atteint ?

    La phobie scolaire touche aussi bien les bons élèves que les moins bons. Le seul point commun est peut-être une difficulté à s'adapter hors de la cellule familiale. Selon les études, 1 à 5 % des enfants scolarisés dans les pays occidentaux souffrent de phobie scolaire.

    Quels sont les symptômes ?

    Chez les phobiques scolaires, la peur se manifeste par des crises d'angoisse, des attaques de panique, des crises de larmes. Les crises d’angoisse se reconnaissent par des réactions aussi bien psychologiques que physiques (douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, migraines, sueurs froides, coeur qui bat de plus en plus vite,...). Parfois on assiste à l’aggravation d’une maladie plus ancienne (diabète, asthme, allergie,…). D'autres vont faire des insomnies tant l'idée d'aller en cours le lendemain les panique. Plus rarement, les réactions sont si violentes qu'elles entraînent des troubles cardiaques ou des évanouissements.
    Enfin, la phobie scolaire peut engendrer automutilation, scarification, dépression, états suicidaires voire suicide.
    Il est important de comprendre que le jeune ne simule pas ces symptômes et souffre réellement.

    Quels signes évoquent une phobie scolaire ?

    La phobie scolaire se traduit par de l'absentéisme, pas toujours détecté. Parfois, le jeune arrive au collège ou au lycée en retard et, pour ne pas entrer en classe, passe sa journée en permanence, à l'infirmerie ou rentre à la maison. Parfois, dès les premières manifestations de la phobie, il ne peut plus du tout se rendre en cours.
    Après avoir multiplié les absences, il se trouve bientôt dans l'incapacité totale de retourner en classe. Il refuse alors de sortir de chez lui, parfois même de se lever le matin, renonce à ses loisirs, ne pratique plus aucune activité sportive, ne voit plus ses copains et s'isole de plus en plus.
    Ce comportement témoigne d'une véritable souffrance psychique qui perturbe très vite l'équilibre familial. À ce stade, les parents ont déjà tout tenté pour l'obliger à retourner en cours : la douceur, la négociation, les menaces. L'enfant fait ce qu'il peut pour retourner à l'école mais n'y parvient pas.

    Quelles sont les causes ?

    Les raisons de cette angoisse ne sont pas les mêmes selon les individus et leur histoire personnelle, mais certains facteurs communs sont observés tels qu’une peur excessive de l'échec, du jugement des gens, des professeurs et surtout des autres élèves.
    L'enfant peut invoquer la peur d'un prof en qui il n'a pas confiance ou qui le met mal à l'aise. Il peut aussi évoquer un groupe d'enfants qui le persécute ou qui se moque de lui.
    La phobie scolaire est souvent liée à une peur ancienne de la mort et de la séparation, quelquefois réactivée par un traumatisme plus récent : pour le professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, «cette pathologie se déclare souvent suite à un deuil survenu dans l’entourage de l’enfant. Celui-ci réagit alors comme s’il y avait une possibilité qu’en sortant de chez lui, ses parents et lui risquent de mourir. » (La revue des Parents, décembre 2002 : la phobie scolaire).

    Quelles sont les conséquences ?

    Sur le long terme cela peut devenir grave : désocialisation, déscolarisation totale, dépression, conséquences sur l'avenir professionnel et parfois suicide.

    Source : Association Phobie Scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.forum-motion.com
Last.blessing
Linked by Fate Wolf.
[♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ]

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 16/10/2010

Feuille de personnage
Etoiles collectees:
0/100  (0/100)
Informations sur votre personnage:

MessageSujet: Re: Les Phobies.   Dim 17 Oct - 2:15

PHOBIE SOCIALE

    Description médicale tirée du DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders - American Psychiatric Association) :

    1. Une peur persistante et intense d'une ou plusieurs situations sociales ou bien de situations de performance durant lesquelles le sujet est en contact avec des gens non familiers ou bien peut être exposé à l'éventuelle observation attentive d'autrui. Le sujet craint d'agir (ou de montrer des symptômes anxieux) de façon embarrassante ou humiliante.

    2. L'exposition à la situation sociale redoutée provoque de façon quasi systématique une anxiété qui peut prendre la forme d'une Attaque de panique liée à la situation ou bien facilitée par la situation.

    3. Le sujet reconnaît le caractère excessif ou irraisonné de la peur.

    4. Les situations sociales ou de performance sont évitées ou vécues avec une anxiété et une détresse intenses.

    5. L'évitement, l'anticipation anxieuse ou la souffrance dans la (les) situations(s) sociale(s) ou de performance redoutée(s) perturbent , de façon importante, les habitudes de l'individu, ses activités professionnelles (ou scolaires), ou bien ses activités sociales ou ses relations avec autrui, ou bien le fait d'avoir cette phobie s'accompagne d'un sentiment de souffrance important.

    6. Pour les individus de moins de 18 ans, on ne porte le diagnostic que si la durée est d'au moins 6 mois.

    7. La peur ou le comportement d'évitement n'est pas lié aux effets physiologiques directs d'une substance ni à une affection médicale et ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (par exemple, le trouble panique avec ou sans agoraphobie).

    8. Si une affection médicale générale ou un autre trouble mental est présent, la peur décrite en 1 est indépendante de ces troubles; par exemple, le sujet ne redoute pas de bégayer, etc..

    Les caractéristiques habituelles associées à la phobie sociale comprennent une hypersensibilité à la critique, à une évaluation négative ou au rejet, une faible estime de soi ou des sentiments d'infériorité. Les sujets ayant une phobie sociale craignent souvent une évaluation indirecte par les autres tel que de passer un examen.

    Lorsque la phobie sociale est très sévère, le trouble de la personnalité évitante ou Syndrôme d'Avoidant peut apparaître. Pour en savoir plus sur ce trouble, voir la description sur le topic : Les troubles de la personnalité.

    Test : Evaluez votre peur des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.forum-motion.com
Last.blessing
Linked by Fate Wolf.
[♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ]

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 16/10/2010

Feuille de personnage
Etoiles collectees:
0/100  (0/100)
Informations sur votre personnage:

MessageSujet: Re: Les Phobies.   Dim 17 Oct - 2:16

AGORAPHOBIE

    Les agoraphobes souffrent d'anxiété dans les endroits isolés ou les foules - partout où ils risquent de se sentir coincés et de ne pas obtenir rapidement une aide adéquate. Ils ont souvent peur d'être seuls, sauf chez eux. L'anxiété atteint parfois un point tel qu'ils craignent de perdre connaissance, de tomber, d'avoir une crise cardiaque ou de perdre la raison. La peur est si forte qu'ils éviteront toute situation qu'ils ne pourraient quitter en vitesse pour retourner dans la sécurité de leur foyer.

    Critères du DSM IV :

    A. Anxiété liée au fait de se retrouver dans des endroits ou des situations d'où il pourrait être difficile (ou gênant) de s'échapper ou dans lesquelles on pourrait ne pas trouver de secours en cas d'attaque de panique ou bien en cas de symptômes à type de panique. Les peurs agoraphobiques regroupent un ensemble de situations caractéristiques incluant le fait de se retrouver seul en dehors de son domicile; d'être dans une foule ou dans une file d'attente; sur un pont ou dans un autobus, un train ou une voiture. N.B. Envisager le diagnostic de phobie spécifique si l'évitement est limité à une ou seulement quelques situations spécifiques, ou celui de phobie sociale si l'évitement est limité aux situations sociales.

    B. Les situations sont soit évitées (par exemple, restriction des voyages ) soit subies avec une souffrance intense ou bien avec la crainte d'avoir une Attaque de panique ou des symptômes à type de panique ou bien nécessitent la présence d'un accompagnement.

    C. L'anxiété ou l'évitement phobique n'est pas mieux expliqué par un autre trouble mental, tel une Phobie sociale (par exemple, évitement limité aux situations sociales par peur d'être embarrassé), une Phobie spécifique (par exemple, évitement limité à une situation unique comme les ascenseurs), un Trouble obsessionnel-compulsif (par exemple, évitement de la saleté chez quelqu'un ayant une obsession de la contamination), un état de stress post-traumatique (par exemple, évitement des stimulus associés à un facteur de stress sévère) ou un Trouble anxiété de séparation (évitement lié au départ du domicile ou à la séparation d'avec les membres de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.forum-motion.com
Last.blessing
Linked by Fate Wolf.
[♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ]

avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 16/10/2010

Feuille de personnage
Etoiles collectees:
0/100  (0/100)
Informations sur votre personnage:

MessageSujet: Re: Les Phobies.   Dim 17 Oct - 2:16

ATTAQUES DE PANIQUE

    On décrit une crise de panique comme une période de peur et d'inconfort intenses, survenant typiquement de façon brutale et durant quelques minutes à plusieurs heures. Les symptômes vont des frissons aux palpitations cardiaques en passant par des sueurs, nausées, souffle court, hyperventilation, des sensations de picotement (paresthésie) et l'impression d'étouffer. Une crise de panique est un cercle vicieux, en ceci que les symptômes mentaux et les symptômes physiques s'aggravent mutuellement.

    On diagnostique chez les patients souffrant d'attaques de panique régulières un « trouble panique ».

    La plupart des patients sujets aux crises de panique rapportent une peur de mourir, peur de « devenir fou », ou de perdre le contrôle de leurs émotions ou de leur comportement. Ces impressions très pénibles entraînent en général un besoin urgent de fuir l'endroit où l'attaque a commencé (réaction de « combattre ou fuir ») et également fuir le regard des autres en cherchant un endroit isolé où s'enfermer seul jusqu'à ce que le sentiment de malaise disparaisse partiellement ou totalement.

    Les personnes phobiques peuvent faire l'expérience d'attaques de panique en réaction à une exposition à l'objet de leur phobie. Ces crises sont en général courtes et se résolvent lorsque l'exposition cesse.

    L'anxiété chronique peut entraîner des situations où une crise succède immédiatement à une autre, suscitant un épuisement nerveux en quelques jours.

    Quelles qu'en soient les causes, les crises de panique, l'évitement phobique et l'anxiété d'anticipation peuvent avoir des conséquences graves s'ils ne sont pas traités. Les victimes de ce trouble sont plus susceptibles de dépression que la population en général, avec les complications qui cela implique. Dans leurs efforts désespérés pour réprimer les crises et sous l'effet de leur anxiété d'anticipation, certains abusent de l'alcool ou des médicaments. Certains acquièrent une dépendance pathologique. Ils sont incapables d'envisager les situations qu'ils craignent sans la présence constante de quelqu'un.

    Symptômes corporels et psychologiques associés aux attaques de panique :

    Impression qu'on va perdre l'équilibre

    * Étourdissements
    * Sensation d'instabilité en marchant
    * Sensation d'être abasourdi(e)

    Difficulté à respirer

    * Sensation d'un manque d'air
    * Impression d'être en train de s'étouffer
    * Sensation de suffoquer
    * Hyperventilation (halètement)

    Sensations dans la poitrine

    * Palpitations cardiaques
    * Impression que le cœur va s'arrêter de battre
    * Sentiment d'oppression dans la poitrine
    * Douleurs dans la poitrine

    Engourdissements et picotements

    * Dans les doigts et les orteils
    * La bouche et les lèvres
    * Sur le dessus de la tête
    * Dans les bras et les jambes
    * Ailleurs

    Sensations dans la gorge

    * Sensation de boule ou de "motton"
    * Difficulté à avaler

    Sensations dans l'estomac

    * Crampes d'estomac
    * Sensation que le coeur me fait un demi-tour

    Tension musculaire

    * Secousses
    * Tremblements
    * Fibrillation musculaire
    * Tendance à sursauter pour un rien

    Dépersonnalisation

    * "Je sens que je n'habite plus mon corps"
    * "C'est comme si je me regardais moi-même de l'extérieur"

    Déréalisation

    * Impression que tout est étrange
    * Les événements ou les choses se déroulent comme dans un film ou dans un rêve

    Sensation de catastrophe imminente

    * "J'avais l'impression de mourir"
    * "J'ai pensé perdre le contrôle de mes actes"
    * "J'ai pensé devenir fou (folle)"
    * "J'ai pensé m'évanouir et perdre connaissance"
    * "J'ai peur de me rendre ridicule en public"

    Bouffées

    * Bouffées de chaleur
    * Bouffées de froid

    Autres symptômes corporels

    * Sécheresse de la bouche
    * Mains froides
    * Transpiration
    * Nausées
    * Besoin fréquent d'uriner
    * Diarrhée

    Faiblesse et fatigue

    * Faiblesse dans les jambes
    * Faiblesse généralisée

    Fatigue mentale

    * "Ma mémoire me joue des tours"
    * "Je me sens irritable"
    * "Tout bruit m'agace"
    * "J'ai de la difficulté à me concentrer"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://utopia.forum-motion.com
fanfan
Brave Wolf. [♥ ♥ ♥]
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Les Phobies.   Mar 19 Oct - 8:55

Comme j'adhère à la phrase de Ruffo ; quant à cette fiche sur la phobie scolaire, elle est très bien faite ; j'y retrouve tous les symptômes de ma fille.
Je n'arrive pas à adhérer à ce topic, je trouve, en effet, que bien qu'informatif, il ne peut qu'encourager à être malade : tout le monde va se trouver un symptôme et je suis contre le fait de mettre des étiquettes sur les choses, il ne faut pas oublier le déterminisme
tout individu n'est pas capable de s'entendre dire le nom de sa maladie, on ne lance pas en l'air vous êtes psychotique ou vous avez un cancer : il faut d'abord se demander quelle va être la réaction de l'effet d'annonce...
Ceci n'est, évidemment, que mon point de vue, mais je trouve qu'internet où on trouve un trop plein d'informations pas toujours bien décrit est plus un mal qu'un bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Phobies.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Phobies.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Utopia :: [»] SECTION INFORMATIONS SUR LA MALADIE. [«] :: ♥ Fiches pratique.-
Sauter vers: